Trompe légère en laiton lisse

 


      Cette trompe en laiton lisse constitue le modèle de base. Elle ne diffère en rien dans sa fabrication par rapport aux modèles supérieurs en bronze. Elle est forgée (chaudronnée), planée au maillet, les tubes sont soudés (et non pas étirés), bref tout est fait à la main.

Les tenons sont droits (dits de piqueur).

C’est une trompe épurée, simple dans sa présentation, aussi facile à jouer que les modèles en bronze, et qui vous donnera toute satisfaction.

Laiton n° 346

Ecoutez la laiton lisse n° 346

Garantie :

Votre trompe est garantie un an.

La garantie couvre uniquement les fissures ou trous liés à l’oxydation (piqûre du métal) mais ne sera pas pris en compte si la trompe est manifestement mal entretenue, jamais astiquée et si elle séjourne dans l’étui. Astiquer régulièrement, éviter l’humidité et les chocs violents.

+

. Légère et facile à sonner

. Timbre médium, standard



-

. Plus sensible aux petits chocs que les bronzes

. Longévité inférieure aux bronzes

. Alliage : 

. Finition :

. Tenons :

. Poids :

. Longueur :

. Temps de travail :

. Coups de marteau : 


. Prix :

. Garantie : 

laiton

lisse

maître(courbe)

780 grammes (+ - 10 g)

449 cm (+ - 1 cm)

55 heures

29 000


1 500 euros

1 an

Si vous voulez la comparer avec les autres marques :


Vous devez la comparer avec les trompes légères en 3/10è, dites chaudronnées.


Vous verrez qu’elle est :

. deux fois moins chère que certains

. à prix égal avec des modèles finis au tour

Facile à sonner :

       Pour qu'une trompe soit facile à sonner il faut d'abord que les formes des tubes soient bien étudiées. Dans ce domaine, pendant de longues années, je n'ai cessé d'améliorer la compression en testant des formes différentes, en choisissant l'épaisseur du métal, en modifiant le grain de la branche d'embouchure, en essayant des alliages différents, en modifiant le montage, etc., ce afin d'aboutir à un compromis idéal. Car une trompe est un tout et vous ne devez pas juger de la qualité d’une trompe au travers d’un seul critère qui vous tiendrai à cœur : le tube d’embouchure, son grain, le poids de la trompe, le métal, son épaisseur, etc.

Mon objectif de vous proposer un modèle irréprochable est atteint depuis longtemps.


La compression :

   Il vous faudra donc peu d’effort de lèvres pour obtenir un fort volume sonore sans vous fatiguer. Mon choix a été de créer une légère compression en bout de l'instrument, ce qui facilite l'obtention des notes aiguës. Vous obtiendrez les notes du haut de la gamme (Mi-Fa-Sol et La aigus) sans vous fatiguer, avec aisance. La compression y sera idéale et vous pourrez grossir le volume sonore de ces notes à votre guise alors que beaucoup de trompes dont le grain a été mal dimensionné vont fermer ces notes : vos lèvres s’y fatigueront et vous ne pourrez pas les mettre en valeur. Vous aurez exactement les mêmes bonnes sensations dans le registre grave, en radouci, et en basse ; il n’y a pas à mon sens de trompes spécial radouci, spécial basse ou autres et il ne faut pas privilégier une partie de la gamme au détriment de l’autre. Votre trompe doit être facile sur toutes les notes de la gamme. C’est cet équilibre que j’ai obtenu et dont vous bénéficierez en choisissant une de mes trompes.


   Le réglage de compression sur la trompe, comme certains le pratiquent, part d’une bonne idée mais il n'est pas souhaitable car il détruit l'équilibre de l'instrument. C'est un procédé pour flatter temporairement un sonneur en lui faisant croire que la trompe est à sa mesure, en réalité la trompe est optimisée pour un registre (grave ou aigu) mais le compromis pour obtenir les deux est irrémédiablement perdu. C’est avec ce style de trompe que vous allez découvrir au bout de quelques temps qu’une partie de la gamme est plus fermée que l’autre, et vous allez donc à nouveau faire changer votre tube pour modifier la compression et favoriser l’autre registre. Un jour content, un autre mécontent, vous ferez la girouette et au final vous allez comprendre qu’il vous faut un compromis, pour pouvoir passer aisément toutes les notes.

C’est en réalité par le choix de l’embouchure que l’on peut affiner le réglage de la compression, ce qui s'avère très efficace. J'en parle dans le chapitre consacré à l'embouchure.  Mais le choix de la trompe est aussi très important et vous devez absolument la choisir car les compressions ne sont jamais semblables d’une trompe à l’autre, même si le modèle porte le même nom. C’est une règle générale quelque soit l’ instrument de musique : choisir, même si on est débutant.

Si vous voulez du sur mesure c’est cela le bon geste, choisir parmi plusieurs trompes existantes celle dans laquelle votre sensation est idéale.


Un timbre riche et brillant :

     A l'opposé de tous les pavillons coniques contemporains qui confèrent un timbre médium-grave, le profil de mon pavillon plus galbé, proche des vieilles trompes Raoux et des Périnet rue Bourbon-Villeneuve, mais néanmoins très différent..., crée un timbre plus brillant et riche d'harmoniques, orienté plus haut dans le spectre sonore.

   En outre le choix du métal de votre trompe va créer de nouvelles petites nuances, parfois infimes ; le cuivre donnera un son nettement plus mat et grave, le laiton un son medium, le bronze un son plus riche en aigus qui favorisera les harmoniques flatteuses pour l’oreille.

Mais ce ne sont que des généralités combattues par autant de cas particuliers car en réalité une bonne part du timbre est lié aux lèvres du sonneur et à l’embouchure. Il y a comme une adéquation entre le sonneur, son embouchure et sa trompe. Seul l'essai permet de constater si telle ou telle trompe vous convient en matière de timbre.

V1 avril 2013

En supplément :

. Etui : .................................................... 185 euros

. Embouchure ..........................................  60 euros

. Expédition France  ................................  50 euros

. Expédition International ..........................60 euros